Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Paris — vendredi 13 juin — fin de matinée

13 juin 2008

Été inconstant — tiédeur sans nom — grisaille parisienne.

En fait non, la grisaille n’est pas parisienne, elle est variée, rythmée, pleine de contrastes et de lumières. La grisaille est haute et sur ce fond blanc éblouissant se détachent les taches sombres, grasses des cumulus qui voudraient se donner un air de plus qu’ils ne sont. Bien discret, attendant son heure, le bleu lointain ne fait aucun effort.

C’est toujours la même chose, c’est toujours les mêmes qui font les efforts ! Ça donne envie de bouder tout ça.



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.