Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Paris — 7 mars 2010 — 20 h

7 mars 2010

Vus :

Vus :

des yeux clos, une naissance, un gâteau posthume, un sac lourd qui sombre dans les eaux sablonneuses de la Gironde naissance (et vice versa), un soleil qui se couche au sud-ouest, l’ombre d’un théorbe, un quartier d’hôpital qui garde la trace de son aseptisation, des collines aplaties, aplanies, rapetassées, ravalées, ridiculisées, un métro aérien qui pénètre sans grâce l’espace d’une place dans l’épiderme bitumée de la terre, à la manière d’une épingle plongeant dans un tissu, une Nuit à Rennes, un garde des temps, une garde plantée puis relevée de poivre et sel, une contre pour mieux sertir une couronne de sonate, une tomate qui farcit courges, courgettes et poivrons, un ciel clair, d’un bleu d’azur fatigué comme les yeux d’un vieux marin breton, qui plisseraient dans la bourrasque, un tatouage élégant (suffisamment rare pour être noté), quatre drapeaux claquant fièrement dans le vent, qui surmontent quatre bêtes échafaudées, mi-girafes mi-girouettes, trois nuages, une vaguelette dans la ciel, dans jolies jambes campées dans des bottes qui claquent fièrement dans le vent (et sur le bitume), une flûtiste essoufflée, quelques flocons égarés et hagards, demandant leurs chemins.

Ai vu tout ça, et mes yeux fatigués par le froid et la lumière et le vent, mes yeux en veulent encore davantage. Ils ont faim, hument le parfum de viande qui exhale du four enchanteur. Ils rient.



Dernier ajout : 23 septembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.