Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Aix-les-Bains — 4 octobre 2008 — Tombée de la nuit

5 octobre 2008

La nuit tombe tôt ici — nous sommes bien à l’est, et entourés de montagnes. Le ciel est à présent intégralement lavé — par la pluie, par le vent, que sais-je —, il est immaculé, avec quelque part au sud un croissant sans grâce de lune. Au couchant, de l’autre côté du lac, la crête se dessine, se cisèle avec une précision d’ombre chinoise (au couteau) sur le bleu nuit délavé (délacé) pastel du ciel. On pourrait presque, à quelques kilomètres de distance, distinguer chaque branche d’arbre, chaque anfractuosité de rocher.

Mes articles en souffrance le sont restés — pas beaucoup avancé — j’ai lu et écrit toute la journée — le Salon du Chocolat était décevant.

À deux chambres de la mienne, la soliste de ce soir travaille et s’échauffe. C’est nerveux, compact, résolu. J’aimerais aller l’écouter. Peut-être finir mon livre en écoutant ses ébauches de phrase, ses reprises, ses justesses, ses réflexions sonores sur la page.

Bribes d’arpèges du Concerto de Beethoven, ânonnement étonnant pour une violoniste de son gabarit. Mais que voulez-vous, toujours revenir aux bases, pour se renouveler, s’enrichir. Elle est passé à autre chose, une Sonate que je connais mais que je n’arrive pas à nommer.

Souvenir de ces journées de travail sur l’instrument, durant les stages. On s’interrompt un instant — pour noter un doigté, pour réfléchir, pour changer de partition, tourner une page, ou simplement reposer les muscles qui parfois s’enflamment — le silence retombe dans la pièce en quelques très courtes secondes, aussitôt remplacé par le son lointain qui nous parvient à peine étouffé de tous les autres stagiaires qui travaillent.



Dernier ajout : 23 septembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.