Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Paris — Nuit du 31 mai au 1er juin 2008

1er juin 2008

Moiteur excitante, sensualité essentielle, sueurs et odeurs se mêlent à l’humidité tiède. Cette nuit est propice aux ébats sans fin, sans cesse recommencés, ces ébats où jamais jouissance n’étanche la soif.

Le cou est un refuge, le ventre un mystère, les cheveux une source abondante, les doigts insatiables fouillent la nuit et le ciel qu’on oublie. Qu’importe la nuit quand il en est ainsi ? Qu’importe la brise délicate qui se glisse dans l’entrouverture de la fenêtre et caresse les peaux luisantes de répit.

La nuit est propice aux ébats. Printemps érotique, quand commences-tu ?



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.