Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Improvisation

27 juillet 2010

dénouer, ôter, abandonner le manteau-carapace qui brille pourtant si fort au soleil, coquille dorée que tu as mis tant de temps à te forger, patiemment, au jour le jour, souffrant à chaque coup de marteau sur les doigts, ne plus avoir ce trait d’ombre dans lequel se fondre

dénouer, ôter, glisser d’un uniforme l’autre, jusque dans cette tenue fameuse qui te vit chuter sans appel, qui te voit sans défense enfin, face contre l’oreiller, face à la nuit dans laquelle tu sais enfin sortir de l’ombre

dénouer, ôter, libérer enfin, laisser sortir chat et lapin, couleuvre et dauphin, scintillant aux étoiles, laisser mugir sans peur pour repousser les ténèbres, bien agiter zygomatiques pour ne rien laisser collé au fond, fondu et mou

dénouer, ôter, étirer, envahir, occuper, faire sien, encore un peu, juste un peu encore, par la grâce de l’espoir, ou simplement pour la joie cruelle et enfantine de l’aviver



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.