Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Paris — 25 mai 2008 —vers minuit

26 mai 2008

Nuit typique d’un Paris printanier. Doux, mais on supporte la veste ; humide, mais sans parapluie ; calme et agréable.

Une nuit idéale, parait-il, pour voler en Ultra Léger Motorisé, comme je l’ai appris ce soir d’un apparemment spécialiste. Et je suis tout prêt à le croire.

Aussitôt ai-je écrit ces lignes que, considérant le ciel parisien, je me souviens de ce passage (je crois que c’était Sodome et Gomorrhe), dans lequel le point noir d’un avion, suivi par son bourdonnement aigu et sans menace, survole les toits de la capitale, égaré loin du champ de bataille. Où va-t-il, déjà, ce narrateur sans nom ? N’est-il pas en train de nous parler de Charlus ? Ou de Saint-Loup ?

Mais c’est le vingtième siècle et la guerre qui font irruption dans ces pages. Je ne peux en dire plus, trop fatigué pour me rappeler.

Mais j’imagine bien cette nuit-là comme cette autre-là, il y a près d’un siècle, lorsqu’un personnage promène sa solitude et ses réflexions hors des salons désertés, dans les rues assombries.

Je pourrais presque le suivre à travers les artères de la ville. Je le revois tel qu’en lisant je le voyais déjà, tel que je plaquais le visage qu’un tableau lui prête, fine moustache sur corps fin, oeil pensif levé vers le point noir. Il marche sans se hâter, il ne sait pas où il va. Du moins il n’en est pas conscient, il le sait sans savoir. Il marche sans se hâter, se fatigue vite s’il vient à presser le pas. Se préserve, tente dans la mesure du possible de suivre une courbe de niveau constant, sans dénivellation aucune qui l’essoufflerait si rapidement. Etait-ce d’ailleurs la nuit ?

Sans doute pas. Et peut-être n’est-ce même pas la première apparition de l’engin technologique dans les pages de la Recherche, n’y en a-t-il pas une autre, un peu avant, dans un ciel campagnard que j’imagine peuplé de gentils cumulus ?



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.