Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

18 janvier 2007

9 septembre 2008

Je le vois souvent. Jamais avec les mêmes personnes. Pas l’attitude du dragueur, non. Il a chaque fois l’air différent. Sa tenue ne change jamais beaucoup, il est toujours habillé à peu près pareil. Varient la couleur de son T-Shirt, des lunettes noires ou non. Sinon pas grand chose.

Très sociable. Toujours en conversation. Être malléable, caméléon empathique de surface.

Je me demande si ce n’est pas un acteur qui travaille ?

Chaque jour il essaye un nouveau personnage, de nouvelles réactions. S’entraîne à se vider de sa substance, à devenir miroir. À devenir celui qu’on attend, ou celui qu’on n’attend pas, au choix. Celui qu’on veut ou celui qu’on rejette d’emblée.

Se teste se mesure se complait s’endurcit s’essouffle s’efforce se met au défi s’impose se dépose s’influe s’éclipse.

Il ne me parle pas. Il ne me parle jamais. Il me jette par instant des regards apeurés, comme un espion qui a peur d’être exposé, d’être révélé.

Chaque fois que je le vois, il n’a qu’un succès très incertain. Non que les gens le repoussent, ou refusent toute interaction, mais on se désintéresse vite de lui. On se désintéresse, on tourne la tête, on se replonge dans la conversation sans plus faire attention à lui.

J’entends rarement ce qu’il dit. Mais ce désintérêt m’étonne au plus haut point. Certes, il ne doit pas être parmi les êtres les plus profonds qui peuplent ce bar-fond — et ce n’est pas peu dire —, mais ses personnages successifs atteignent certainement au niveau moyen de l’environnement.

Bref.

Il n’est pas prêt.



Dernier ajout : 21 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.