Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Langues oubliées

Dernier ajout : 19 juillet 2015.

Proses déconstruites/Langues oubliées


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56

  • On fait un pas en arrière. On s’écarte, et les jours passent.

    23 janvier 2009

    On fait un pas en arrière. On s’écarte, et les jours passent.
    On aura bientôt oublié ce qui faisait le jour hier. Et pourquoi pas ?
    Qu’avait-il, ce jour d’hier, de si séduisant, de si confortable ? Juste quelques sentiments à nourrir, quelques susceptibilités à ménager.
    S’affranchir — quel beau mot — dépasser — trop juste —
    Les talents sont pour si peu dans ce que les rêves suggèrent. Compter sur la force incertaine de la peur pour attiser l’espoir — fatigant.
    Pourquoi pas refaire ce (...)

    Lire la suite...

  • je me penche et je t’embrasse

    22 janvier 2009

    il est tard, je ne sais même plus ce que j’écris, pas sà »r que tout ça ait un sens, pas sà »r que tout ça soit lisible (aurtograf and all)
    je me penche et je t’embrasse
    je te sais qui dors, je sais que tu dors, et je me sens aller faire de même : assez de travailler, surtout si inutile
    je t’embrasse et m’approche encore
    je vais te rejoindre — dans le sommeil — et peut-être plus loin, qu’en sais-je, à cette heure, on ne sait plus rien — l’esprit est ailleurs, la nuque endolorie, les yeux secs et (...)

    Lire la suite...

  • NE PLUS PARLER — MORT DU LANGAGE

    17 novembre 2008

    Suite sans suite d’idées sans sens

    Revenir à la mort de la langue. Exprimer l’inexprimable. Tourner autour du pot, constamment.
    Ecrire, ce serait tourner autour du pot ? Egratigner la peau (la surface) pour distinguer dans le noir la forme d’un objet inconnu.
    Le langage. Faut poursuivre, se forcer même.

    Lire la suite...

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56



Dernier ajout : 18 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.