Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

The Virus Diaries

Dernier ajout : 14 septembre 2020.

Tout est dans le titre.


| Un texte au hasard |

  • Mardi 14 avril

    14 avril 2020

    Alors voilà : encore un mois à tirer. Étrange comme le cerveau humain fonctionne… A priori, et sans rien préjuger de la suite, nous sommes à mi-chemin de ce confinement forcé. Et, alors, que, lors de la première annonce, deux semaines nous paraissaient une éternité (et plus encore six semaines, qu’on nous laissait entrevoir), nous sommes presque soulagés à l’idée qu’il nous en resterait encore quatre. Et encore, si tout va bien. Et si le progressif annoncé du déconfinement ne nous réserve (...)

    Lire la suite...

  • Lundi 13 avril

    13 avril 2020

    Lundi de Pâques

    Surprise pascale ! Hier soir, notre aîné a manifestement décidé que ce serait une bonne idée de mettre son réveil. Oui. Parfaitement. Mettre son réveil. Pour le lundi de Pâques, en pleines vacances scolaires, et en période de confinement. Bien heureusement, il ne l’avait mis qu’à 8h10 — ce qui a laissé largement de temps à sa petite sœur et à son petit frère de nous réveiller avant. Magie de la période, contrairement à ce qui se passe habituellement lorsque son réveil sonne (c’est-à-dire (...)

    Lire la suite...

  • Dimanche 12 avril

    12 avril 2020

    Une chasse aux œufs

    La vie continue. Et, comme chaque année depuis les deux ans de mon aîné, ce week-end, c’est chasse aux œufs. Activité toute trouvée. On y a pensé tout seuls, promis ! Même pas besoin des envois des institutrices, ni même des listes d’activités que TOUS les organismes et entreprises, à but lucratif ou non, nous envoient quotidiennement : associations, centres d’animation, théâtres, enseignes de vêtements pour enfants, magasins de jouets, newsletters culturelles… Je suis à peu près persuadé (...)

    Lire la suite...

  • Samedi 11 avril

    11 avril 2020

    Souriez, vous êtes livrés !

    En temps normal, les services de livraison de course — surtout pour les magasins bio — sont pour le moins aléatoires. Le principal problème, ce sont bien sûr les délais de livraison — surtout à Paris où un créneau 14h-16h se transforme lentement en livraison à 21h55. Et puis il y a les substitutions hasardeuses (tiens, un yaourt rhubarbe au lait de brebis !), les quantités qui laissent à désirer, les dates limites dépassées (tiens, une viande à manger avant avant-hier — sympa !), les œufs (...)

    Lire la suite...

  • Vendredi 10 avril

    10 avril 2020

    Nombrilisme(s)

    Difficile de ne pas sombrer dans le nombrilisme, dans ce genre d’exercice. Certains, pourtant, s’en sont sortis avec brio — Kafka, par exemple, qui transsubstantie véritablement son nombrilisme et son quotidien à chaque ligne de ses journaux. N’est pas Kafka qui veut — et heureusement ! On n’a pas non plus besoin de 36 Métamorphoses. Les météorologues aussi, s’en sortent pas mal, je trouve. Et je suis assez d’accord avec François Morel célébrant cette formidable aède qu’est Marie-Pierre (...)

    Lire la suite...

  • Jeudi 9 avril

    9 avril 2020

    Dayénou !

    Hier soir, pendant le dîner, mon fils aîné m’a interrogé. « Qu’est-ce que Pâques ? Qu’est-ce qu’on fête ? » Il ne parlait pas de chocolat : ça, il connaît, il comprend. Non, il parlait de Pessah, que l’on venait d’évoquer avec sa mère. En un instant, je me suis trouvé dans le rôle du patriarche de cette pièce millénaire que l’on joue chaque année au cours du seder : celui qui, interrogé par son benjamin curieux, raconte la sortie d’Égypte. Alors je lui ai parlé de tout ou presque : des (...)

    Lire la suite...

  • Mercredi 8 avril

    8 avril 2020

    Voilà trois semaines que nous sommes dans cette situation absurde et on pourrait presque croire qu’on s’y est fait ! Comme si c’était on ne peut plus naturel, ou presque — en fait non, pas vraiment, mais qui l’eut cru, même il y a deux mois, quand nous avons appris que des régions entières de Chine étaient ainsi mises à l’arrêt ? Comme quoi, l’esprit humain est capable de s’habituer aux circonstances les plus aberrantes.
    Et pourtant, l’incompréhension demeure. Incompréhension : c’était le (...)

    Lire la suite...



Dernier ajout : 18 janvier. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.