Accueil > En vrac > Enfer et en off

Enfer et en off

lundi 26 juillet 2021, par js.bach

Ambiance sonore infernale ce matin.

Pas moins de quatre chantiers à moins de 40 mètres de ma fenêtre. Un marteau piqueur perce la chaussée ; une tronçonneuse coupe des arbres malades ; une scie électrique découpe des morceaux d’ardoise pour parer la façade du bâtiment en face ; last but not least, au premier étage de mon immeuble, des marteaux s’échinent sur les tubes enfers de l’échafaudage pour le démonter.

Parfois, c’est un tutti, véritable contrepoint sursaturé. Dans le contexte, le moindre duo est un soulagement, et un solo parait presque silencieux.

Je vais devenir fou.