Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Elles

7 octobre 2010

(sur un ticket de tram)

IMG/mp3/2-08_Shostakovich__Piano_Quintet_In_G_Minor_Op-_57_-_1-_Prelude.mp3

sont toutes réunies là, en germe. Je les reconnais. L’une puis l’autre. Chacune de mes amours, avec ses fragilités et ses charmes. Celles que j’ai connues et celles que j’ai laissées échapper, celles que j’ai effleurées et celles que je n’ai que rêvées.

me retournent toujours le cœur, même ainsi, trop jeunes pour nous avoir vécus. Je les aime encore, mon cœur me pince. Je reconnais leurs regards, leurs sensualités cachées.

m’adressent ce soir un regard ignorant de nous, au fond duquel je devine cependant la curiosité, la passion que je leur ai connues lorsqu’entre mes bras. Une hésitation, aussi, de se replonger vers ce qu’elles soupçonnent une impasse inéluctable, répétitive.

sont séductrices, s’échappent de leurs univers, effleurent un instant le mien. Je ne vois que leur insouciance, cette part de leur vie d’adulte qui reste telle un vestige irréductible de leur érotisme aventureux et adolescent.

puis aussitôt s’échappent, rentrent dans le rang de leur individualité propre, étrangère. Ce ne sera pas ce grain de peau sous mes doigts, ce goût un peu fauve mêlé de lointain tabac, ce ne sera pas cette danse sous mes yeux émerveillés de jeune corps découvrant cet autre jeune corps.

s’éloignent d’un pas qui, à son tour, lui encore, ne me laisse aucun doute, et pourtant signe l’impossibilité de la rencontre.

Musique : Dmitri Shostakovich, Quintette avec piano en sol mineur op. 27 — I. Prélude

Quatuor Borodine, Sviatoslav Richter (piano)



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.