Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Une courte pièce

21 avril 2009

En haut, une estampe japonaise (reproduction, une de ces cartes postales un peu chic, repliée sur elle-même), dérive à gauche, une enceinte (datée), deux bougies dans des verres ronds (ventres évasés, verre transparent), un cintre (bois), une autre bougie (cube percé d’arabesques, pour projections odorantes), un miroir, retour à droite, un étendoir (avec, sous deux vastes draps noirs, une collection de vêtements et sous-vêtements délicats).

Le regard revient, se repose, coupable. « On » se distrait de ses pensées. De celles qu’on aimerait avoir et de celles dont on a honte. Une paire d’yeux clairs rappellent, chassent, ouvrent.

Les yeux, occupés, ne remarquent plus rien. Ne distinguent ni ne nomment. La discussion, l’animation environnantes, associées à la lassitude, arrête l’esprit dans son besoin d’étiqueter, de nommer. Les objets s’indéfinissent, se réduisent à leur inutilité immédiate. On ne distingue plus titre, livre, couleur, meuble et immeuble. Tout se perd, absorbé par l’attention, par la périphérie de la pensée.



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.