{process=oui}
Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Lundi 31 août

31 août 2020

Remaniement

Ce site devrait-il prendre exemple sur notre gouvernement et se livrer, à son tour, à un remaniement estival que l’on espère moins cosmétique qu’il n’en a l’air ? Peut-être. Ce serait comme une bonne résolution de rentrée.
Se sortir la tête des Virus Diaries. Tourner la page. Passer à autre chose. Même si c’est compliqué. Chaque fois que j’ai un instant pour contempler mes enfants vaquer à leurs occupations (ce qui est rare : la plupart du temps, durant ces dernières semaines, j’en ai été empêché justement par les sollicitations incessantes de ces mêmes enfants), je me pose vraiment la question du monde dans lequel je les ai propulsés, à leur corps défendant.
C’est un cliché : tout parent s’est un jour demandé de quel monde pourri allaient hériter ses enfants, mais avouons ensemble que le monde façonné aujourd’hui par l’homo masquus est véritablement déconcertant. Et encore, on n’a pas tout vu. C’est l’inquiétante étrangeté faite société. Et alors même que je ne crois pas à l’utilité véritable du masque en extérieur (je pense même que c’est une erreur : il faut que le virus continue à circuler, de manière contrôlée et à bas bruit bien sûr, mais circuler quand même, afin d’atteindre un jour cette fameuse et élusive immunité de groupe), je commence moi-même à m’agacer, voire à verser dans la parano lorsque je vois toutes ces personnes qui n’en portent pas ou qui les portent mal (sans le nez, sous le menton, etc.). Et combien de personnes à risque (comme les personnes âgées) parmi elles ?
Les transhumanistes, post-humanistes et autres illuminés nourris de science-fiction pensaient sans doute (et même très certainement) que les premiers outils que l’homme se grefferait à demeure serait des produits de la haute technologie, destinée à faciliter leurs communications, à rendre leur monde meilleur. Ils ne pensaient certainement pas à un masque en tissu, même pas Bluetooth.
Je me demande au passage si des ingénieurs de la Silicon Valley ne sont pas en train, au moment même où j’écris ces lignes, d’imaginer un masque connecté. Un iMask, qui, en plus d’intégrer un micro et un casque permettant de téléphoner (voire de regarder des vidéos avec écran flottant devant les yeux du porteur et de jouer à divers jeux en réalité augmentée) mesurerait la température corporelle, le nombre d’éternuement de de toussotement. Avec test PCR en prime. Et pourquoi pas le degré de protectivité de l’iMask lui-même, en fonction de la distance avec les autres personnes alentour et de l’âge du capitaine ?
J’espère sincèrement que ce texte ne leur en donnera pas l’idée, s’ils ne l’ont pas déjà eue (ce dont je doute). Je m’en voudrais.
Je m’en voudrais d’autant plus que je connais dans mon entourage proche des gens qui seraient bien capables d’acheter une telle bêtise !
Cela nous éloigne bien sûr beaucoup du sujet premier de ce texte, qui était le remaniement éventuel de ce site, qui, je pense, fera beaucoup de bien à celles ou ceux, quel que soit leur nombre, qui voudraient lire tranquillement les diverses fictions qui sont nées, bon gré mal gré, de ces derniers mois. Cela me permettrait au passage de les retravailler un peu et peut-être même de les faire évoluer vers une forme plus aboutie.
Aller : c’est la rentrée ! Au boulot !



Dernier ajout : 27 octobre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.