Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Art contemporain

Dernier ajout : 12 octobre 2020.

Ici sont réunis, et remis en forme, les fragments d’un texte rédigé au fil de l’eau pendant les mois plombés par la Covid-19. Comme un pied de nez à l’époque, cette fiction est née de deux contraintes majeures : l’unité de lieu d’abord (avec cette image d’un truc monumental posé au milieu de nulle part), et ensuite en prenant (avec un malin plaisir) le contrepied du principe du rasoir d’occam, qui veut que l’explication la plus probable d’un phénomène est généralement la plus simple (par exemple, dans nos contrées, si l’on entend des bruits de sabots, on pensera plutôt à un cheval qu’à un zèbre).

Autres titres possibles :
Rasoir d’Occam
Étonnant, non ? (petit hommage à l’immense Pierre Desproges)


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14 | 21 | 28

  • 6

    24 septembre 2020

    Si l’on se place dans cette perspective cultuelle, les hypothèses sont si nombreuses qu’on ne saurait ici être exhaustif. Parmi cette pléiade de possibilités, notre tour peut aisément devenir un totem marquant le sacré d’un lieu, de quelque obédience que ce soit. Une sorte d’objet transitionnel pour les croyants. Eu égard à la corrélation chronologique entre son édification et le déluge que l’on sait, on peut même imaginer qu’elle soit justement autel, (...)

    Lire la suite...

  • IX

    23 septembre 2020

    « C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les gens du coin ont commencé à vraiment désespérer. Les jeunes sont partis. En nombre. Vers les grandes villes, à l’étranger… Faut avouer que ça faisait un moment que les choses n’allaient pas pour le mieux. Sans les touristes, il n’y avait plus de boulot. Certes, l’usine de peinture tournait à plein, mais les besoins en main-d’œuvre étaient réduits et les labos, où bossaient les (...)

    Lire la suite...

  • 5

    22 septembre 2020

    Lors de sa découverte, une première hypothèse a été formulée quant à la nature de notre monument. C’est cette hypothèse qui a été largement diffusée de par le monde par les médias et c’est, hélas, encore cette hypothèse qui est généralement admise, et enseignée dans nos écoles. Rappelons-la ici, en quelques mots. Notre monument serait un vestige du déluge, la bitte d’amarrage grâce à laquelle notre monde serait resté ancré à sa place dans l’univers lors du grand cataclysme originel. (...)

    Lire la suite...

  • VIII

    22 septembre 2020

    « Ce n’est donc pas suite au feu d’artifice que la forêt a brulé. C’est un peu plus tard : malgré le drame, le syndicat d’initiative n’a pas désarmé. Il fallait coûte que coûte relancer le tourisme : c’est l’époque où nos amis ont commencé à quitter la région. Il faut bien avouer qu’ils n’ont pas manqué d’esprit initiative ! Ils ont tenté d’organiser un festival de musique — refroidis par le drame du feu d’artifice, ils ont préféré le classique au rock : le festival a eu son petit succès, (...)

    Lire la suite...

  • 4

    21 septembre 2020

    S’agissant de techniques, celles des peintures polychromes qui ornent les parois du monument dans son tiers inférieur nous laissent également sans voix. Si l’on en croit les estimations de l’âge du monument — et si l’on admet, comme toutes les analyses nous invitent à le croire, qu’elles ont été réalisées à l’époque de l’édification — ces vernis ont résisté à plusieurs milliers d’années. Combien d’assauts ont-ils subi, de la part des intempéries, du soleil, de la faune ou de la flore ? (...)

    Lire la suite...

  • VII

    18 septembre 2020

    « Ah, vous voulez parler de cette branche du V qui est cassée, tout là-haut, et qui pend comme de désespoir ? Si c’était effectivement une sculpture, quelle symbolique, non ? Oui, je sais, mais non : ce n’est ni la fusillade, ni les coups donnés dans le béton pour dégager le cadavre qui ont fait ça. C’est arrivé quelques années après. Même si on peut dire que c’est lié. En partie. « Cet été là, entre la fusillade, l’enquête et le chantier du beauf, le tourisme en a pris un coup. Ça ne s’est (...)

    Lire la suite...

  • VI

    18 septembre 2020

    « L’argent ? Oui, oui. Finalement, les journalistes qui ont enquêté sur l’affaire ont réussi à trouver d’où il venait et ce qu’il était devenu. Et, devinez quoi, ça nous ramène encore une fois à notre pile de pont ! « Parce que le beauf en question dirigeait un bureau d’étude spécialisé dans les travaux publics. Avec le Président de région, ils avaient imaginé tout un stratagème. D’abord, ils ont faussé la compétition pour que le beau-frère remporte le marché public. Pour l’animal politique (...)

    Lire la suite...

0 | 7 | 14 | 21 | 28



Dernier ajout : 18 juin. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.