Accueil > Langues oubliées > Vus (croisés en venant du métro)

Vus (croisés en venant du métro)

mardi 25 septembre 2012, par js.bach

Une quatre-aile, un minibus de touristes, un taxi qui s’arrête tout enwarningué, quelques smarts perdues dans la grande ville, un mec qui s’la joue, une enseigne box à vendre à louer, un couple grisonnant et bas sur pattes, une rue vide mais point silencieuse (on entend la circulation qui passe à un bout, et quelques éclats de voix à l’autre bout), et l’autre qui me presse.

Un futur Ehpad (il en faut, au moins autant que des écoles), un hôtel 4 étoiles (il en faut, moins que des écoles), un club échangiste (il parait qu’il en faut) avec un voiturier qui a attaché une baudruche gonflée à l’hélium à sa pancarte, des magasins fermés, des vitrines assombries, et l’autre qui se presse encore. « Mais vers où, vers où, s’exclame-t-on ? »

Deux filles qui cherchent je ne sais quoi égaré sur le plancher de leur voiture, un couple qui n’arrive pas à se dire au revoir, une rue encombrée de véhicules mal garés, une AX rouge parquée illégalement sur une place handicapée (salaud), un couple qui s’embrasse goulument sur le pas d’une porte cochère, et l’autre encore qui sort enfin ses clefs et s’apprête à grimper.