Accueil > Langues oubliées > Un somme niche

Un somme niche

mardi 2 mars 2010, par js.bach

Un somme niche au creux de la nuit,

Âpre aspérité, hirsute, hérissée de basalte, introuvable à tâtons,

Abrite un unique pingouin habillé en croque-mort,

Cœur mourant perdu solitaire,

Sur lequel s’émerveille bouffie la naïve et non moins aigrie,

Qui fait plutôt qu’elle ne traverse ou contemple,

Les yeux écarquillés sur la grisaille potron minette.