Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Fictions

Dernier ajout : 16 mars 2021.

Ébauches et idées


| Un texte au hasard |

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    12 janvier 2011

    Episode XIII

    C’est alors qu’il se trouve au pied d’une montagne, d’un monument. D’un roc isolé, engageant son éperon contre la grisaille de plomb d’un ciel trop bas pour être de là-bas. Le ciel est rouge de colère, et la montagne rougeoit sous sa coupe — nulle verdure, la roche luit sombre et écarlate comme du sang, sous son œil et le regard de la nuit. Péniblement, il pousse son inutile fardeau le long du sinueux sentier qui mène — espère-t-il — au sommet de (...)

    Lire la suite...

  • Au fil du Quintette

    7 décembre 2010

    Notes prises durant l’interprétation du Quintette avec piano op. 44 de Schumann, le 2 juillet 2010 dans la cour du Palais de Berberie d’Albi à 21h00 dans le cadre du Festival Tons Voisins. Les interprètes étaient : Eric Lacrouts, Simon Milone (violons), François Gnéri (alto), Alain Meunier (violoncelle), Denis Pascal (piano).
    Travail d’écriture dans l’instant, en préparation de ma fiction autour du Quintette avec piano de Schumann...
    1. Allegro brillante
    Là — Tu es là — si (...)

    Lire la suite...

  • Elles

    7 octobre 2010

    (sur un ticket de tram)

    sont toutes réunies là, en germe. Je les reconnais. L’une puis l’autre. Chacune de mes amours, avec ses fragilités et ses charmes. Celles que j’ai connues et celles que j’ai laissées échapper, celles que j’ai effleurées et celles que je n’ai que rêvées.
    me retournent toujours le cœur, même ainsi, trop jeunes pour nous avoir vécus. Je les aime encore, mon cœur me pince. Je reconnais leurs regards, leurs sensualités cachées.
    m’adressent ce soir un (...)

    Lire la suite...

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    8 juin 2010

    Episode XII

    Mais avant. Avant l’urgence, avant le mur, avant la séparation. Avant. Avant, on croyait qu’on pouvait aller toujours de l’avant. Etendue vierge et plombée de soleil — sans un footballeur en vue, si-si, même là-bas, c’était possible. Une caravane s’avançait, ignorante des massacres anglo-zoulous. Avant, c’était l’immensité du veld et des gazelles vertes, parcourue par une expédition digne de tous les mythes — avec en outre, pour qui (...)

    Lire la suite...

  • Effacement

    12 mai 2010

    C’était comme s’ils disparaissaient à jamais du vocabulaire, effacés des dictionnaires d’hier et d’aujourd’hui, oubliés, désuets désespérés.
    Leur sens perdurait, on les cherchait toujours — car on en avait toujours besoin, de ces sens-là, toujours — mais en vain, on ne les trouvait plus.
    Et ainsi, de mois en mois, d’année en année, de plus en plus de sens perdaient leurs mots.
    Quelques uns cherchaient à pallier leur absence, approximant en fouillant (...)

    Lire la suite...

  • Glissement

    11 mai 2010

    depuis ce coup violent sur la tête, reçu en pleine contemplation, on lui trouvait un je ne sais quoi de changé, de différent. imperceptible. ineffable. on ne parvenait à mettre le doigt dessus que quand on lisait ce qui sortait de dessous sa plume.
    quelque chose de lacunaire. quelques lettres lui échappaient. au détour d’une phrase, une lettre escamotée. on ne pouvait pas parler de fautes de grammaire — c’était rarement des oublis de s au pluriel, ou autres fautes (...)

    Lire la suite...

  • J&C (resuite)

    6 mars 2010

    Resuite
    À son tour, elle se lève, trois pas sans but vers la porte, hésite, se ravise également. Une syllabe méconnaissable, qu’on pourrait prendre pour un début de prénom, s’échappe, à peine timbrée, à peine murmurée, qui semble aussitôt avalée par les tentures assombries dans le crépuscule qui va bientôt passer la main.
    Dans le couloir, J. arrêté tend l’oreille, aux aguets, son cœur semble s’être pétrifié, dans le silence. Puis les battements reprennent de plus belle, avec un tel (...)

    Lire la suite...



Dernier ajout : 2 décembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.