Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Sans-Titre III

9 juin 2008

Nancy

La pluie. Désir irrépressible, urgent, de se réfugier sous la pluie. On se lève soudain, on paye en urgence agité. On sort en trombe. On s’habille quand même pour ne pas attraper froid (reste de scrupules matériels) et on se plante sous la pluie, le visage tendu vers le ciel, attendant impatiemment de dégouliner. Cœur serré, gorge contrite, larmes affleurent. Lumières jaunes et troubles de l’éclairage urbain.

Planté les deux pieds dans la place, on aimerait le seul silence de l’ennui pluvieux. On aimerait vider ses angoisses — d’attraper froid, du lendemain, de la mort — petites, futiles ou essentielles.

La pluie comme refuge. Fuite — heureux rapprochement lexical.

Rester là.

Les cheveux tendus, le visage inondé.

Rester là.



Dernier ajout : 21 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.