Accueil > The Virus Diaries > Vendredi 3 avril

Vendredi 3 avril

Fatigue et lassitude

vendredi 3 avril 2020, par js.bach

Fatigue et lassitude.
Cette nuit, lors d’une longue insomnie heureusement sans (trop d’)angoisse, je me suis demandé quelle était la différence sémantique entre ces deux mots — a priori plus ou moins synonymes. À première vue, je dirais que la lassitude s’applique davantage au domaine psychique, ou moral. La fatigue est physique : on dit d’une structure qu’elle est fatiguée, on ne dira jamais d’une structure qu’elle est lasse.
Las ! Quelle exclamation ! Que de poésie(s) d’emblée convoquée(s) ! (et aussi, un petit clin d’œil à Asterix et la Serpe d’or) Derrière « las », on entend bien sûr aussi « l’hélas »…

Bizarrement, en regardant le dictionnaire, je découvre au contraire que la lassitude a parfois des côtés plus « agréables » que la fatigue, laquelle est quasi exclusivement négative.
Toujours est-il que je parlerais donc davantage de fatigue aujourd’hui. Fatigue généralisée, y compris morale. Vidé.