Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

« Plaies et déliés »

5 novembre 2010

Topographie de Berlin par Landry Jutier

http://maps.google.fr/maps/ms?hl=fr&ie=UTF8&msa=0&msid=105452997562689034800.000493c3d06406df41912&t=h&z=13

De deux séjours à Berlin, j’ai gardé de nombreux mots et phrases. Pourtant, la seule forme « textuelle » s’avérait insuffisante. Berlin est intéressante à beaucoup de point de vue, et deux de ces points de vue sont certainement l’espace et la topographie. Berlin porte les traces physiques de son histoire, à travers ses creux et ses pleins, ses vides et ses édifices en ruine, réhabilités ou nouveaux. Lieux neufs et effervescents, ou terrains vides, vastes, plaies ouvertes. Les nappes successives de l’histoire se superposent, se frottent les unes contre les autres comme nulle part ailleurs. Les aspérités restent, et font de cette ville l’une des plus passionnantes que j’ai visité, à défaut de l’aimer vraiment.

Il fallait donc une carte, un plan pour l’évoquer : à vous d’aller où vous voulez, de zoomer, de déambuler dans mes textes et de voir quelques rues plus loin ce qu’il y a.

En attendant de superposer l’évolution topographique de Berlin, phases par phases, entre temps et espaces, avec l’odeur plastifiée et neuve des rhodoides, des chemins roses, jaunes, bleus, rouges, verts accompagnés de leurs légendes contrites et lapidaires.

Voici pour le troisième fois ce mois de novembre, je vase-communique. Le premier vendredi du mois, depuis juillet 2009, est l’occasion d’un échange amical : écrire chez un autre, non pas pour lui, mais dans l’espace qu’il s’est ménagé pour son écriture — exercice délicat d’appropriation temporaire, et d’exploration de son propre rapport au média et à l’autre. Autre manière, aussi d’établir un peu partout des liens qui ne soient pas seulement des directions pointant vers, mais de véritables textes émergeant depuis.

Aujourd’hui, j’accueille une agréable berlinade de Landry Jutier, qui, je dois l’avouer, me donne bien envie d’aller voir par moi-même...

Autres « vases communiquants » en ce début novembre :

Merci à brigetoun pour son minutieux suivi

Anne Savelli http://fenetresopenspace.blogspot.com/ et Christophe Grossi http://kwakizbak.over-blog.com/

Pierre Ménard http://www.liminaire.fr/ et Daniel Bourrionhttp://www.face-terres.fr/

Lambert Savigneux http://aloredelam.com/ et Isabelle Butterlinhttp://yzabel2046.blogspot.com/

Cécile Portier http://petiteracine.over-blog.com/ et Joachim Sénéhttp://joachimsene.fr/txt/

Marianne Jaeglé http://mariannejaegle.over-blog.fr/ et Olivier Beaunayhttp://oliverbe.blogspirit.com/

François Bon http://www.tierslivre.net/ et Bertrand Redonnethttp://lexildesmots.hautetfort.com/

Landry Jutier http://landryjutier.wordpress.com/ et Jérémie Szpirglashttp://inacheve.net/

Anita Navarrete-Berbel http://sauvageana.blogspot.com/ et Lauran Barthttp://noteseparses.wordpress.com/

Juliette Mezenc http://juliette.mezenc.over-blog.com/ et Christophe Sanchez http://fut-il-ou-versa-t-il.blogspot.com/

Murièle Laborde Modély http://l-oeil-bande.blogspot.com/ et Sam Dixneuf-Mocozet http://samdixneuf.wordpress.com/

Urbain, trop urbain http://www.urbain-trop-urbain.fr/ et Scritopolishttp://www.scriptopolis.fr/

Arnaud Maïsetti http://www.arnaudmaisetti.net/spip/spip.php?rubrique1et Laurent Margantin http://www.oeuvresouvertes.net/

Piero Cohen-Hadria http://www.pendantleweekend.net/ et Brigitte Célérier http://brigetoun.blogspot.com/



Dernier ajout : 21 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.