Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

renoncements

1er octobre 2010

Jacques Bon

Jouer le Clavier bien tempéré et les variations Goldberg. Accorder et
régler seul le piano.

Plonger dans les eaux de la Fontaine Saint-Georges à la rencontre des
démons des eaux secrètes. Traverser le Gouffre de la Pierre Saint
Martin, descendre tout au fond de celui d’Aphanicé.

Nager dans le détroit de Magellan, le descendre de l’Atlantique au
Pacifique à bord d’un cargo. Piloter un Bell 47. Jouer la Toccata de
Widor sur un Cavaillé-Coll dans la nuit d’une cathédrale déserte.
Déchaîner un Hammond B3 dans "Like a Rollin’ stone".

Jouer les suites pour violoncelle. Traverser la Manche à la nage.
Acheter un château face à la mer et y faire construire un grand orgue.
Jouer dessus le prélude de Tristan, celui de Lohengrin.

Faire le portrait de Michel Simon, Simone Signoret, Glenn Gould. Écrire
le Voyage au bout de la nuit.

Jouer la Sequenza 7 de Berio et le concerto de Mozart. Courir un
triathlon longue distance ou Iron Man.

Traverser l’Atlantique seul sur le Firecrest, passer le Horn à bord de
Joshua.

Méditer nu dans la neige sans avoir froid. Jeûner jusqu’à disparition
de toute pesanteur, n’être plus qu’un esprit en paix.

Remonter le temps. Refaire tout ce que l’on a raté, voir tout ce que
l’on n’a pas su voir, comprendre ce que l’on n’a pas voulu comprendre.
Tout réécrire de notre histoire.

Voici pour le seconde fois ce mois d’octobre, je vase-communique. Le premier vendredi du mois, depuis juillet 2009, est l’occasion d’un échange amical : écrire chez un autre, non pas pour lui, mais dans l’espace qu’il s’est ménagé pour son écriture — exercice délicat d’appropriation temporaire, et d’exploration de son propre rapport au média et à l’autre. Autre manière, aussi d’établir un peu partout des liens qui ne soient pas seulement des directions pointant vers, mais de véritables textes émergeant depuis.

Aujourd’hui, j’accueille Jacques Bon, dont les textes souvent accompagnés de très belles photos dévoilent un esprit acerbe et une personnalité multiple et attachante, dont l’ego, mêlé d’érudition sans pédanterie, n’est pas le moindre attrait.

Autres « vases communiquants » en ce début d’octobre :

Avec un aperçu grâce à brigetoun

François Bon et Daniel Bourrion

Michel Brosseau et Joachim Séné

Christophe Grossi et Christophe Sanchez

Christine Jeanne et Piero Cohen-Hadria

Cécile Portier et Anne Savelli

Juliette Mezenc et Louis Imbert

Michèle Dujardin et Jean-Yves Fick

Guillaume Vissac et Pierre Ménard

Marianne Jaeglé et Jean Prod’hom

David Pontille de Scriptopolis et Running Newbie

Anita Navarrete-Berbel et Gilda

Matthieu Duperrex d’Urbain trop urbain et Loran Bart

Geneviève Dufour et Arnaud Maisetti

Brigitte Célérier et Lambert Savigneux

Maryse Hache et Candice Nguyen

Nolwenn Euzen et Olivier Beaunay

Lambert Savigneux et Brigitte Célérier



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.