Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

je lis

29 juillet 2010

je lis

sans penser

je lis

sans se soucier du sens

je lis

sans essayer de comprendre

je lis

je me laisse porter, je me laisse charrier tel lourd alluvion par le courant tranquille du fleuve de ton verbe, sans regarder, sans prêter attention à autre chose que cette simple sensation de glisser, d’être porté, d’être supporté, de planer au-dessus en-dessous du sens, du beau, de l’équilibre

je lis

plutôt que de deviner perspective improbable, je laisse fuir au-delà mon regard myope, accommodant à l’infini, abandonnant à ce qui m’entoure le soin de se translater doucement par-devers moi, à mon insu, et de pénétrer mon esprit si le coeur lui en dit

je lis

j’avance, je le sais sans le savoir, nul effort n’est exigé, le déplacement m’est étranger autant qu’intérieur

je lis

j’ignore du haut de ma superbe et de mon ennui, le sens pourtant là qui s’impose à mes sens plus qu’à mon esprit

je lis



Dernier ajout : 21 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.