Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Que ça pousse

6 avril 2010

Parfois, j’aimerais qu’un texte pousse sans moi. Comme une plante. Verte. J’aurais juste à l’arroser de temps en temps, lui donner quelques mots en pâture, l’exposer à la lumière, laisser la sève faire son travail. De temps à autres, je m’arrêterais devant, je contemplerais les nouvelles ramifications du branchage, je m’émerveillerais comme un gamin à la vue d’une nouvelle feuille au printemps — une fois, deux fois, puis je me lasserais sans doute, je me mettrais alors à le mesurer, à calculer sa vitesse de croissance.

On y trouvera peut-être la raison de mes silences — ça et une tendance certaine à la procrastination et à la paresse.

C’est en réalité exactement ce qui se passe — le texte mûrit, grandit en moi, les idées s’écoulent, je les vois défiler en désordre, devant mes yeux, à mes oreilles, durant mes longues nuits d’insomnie. Mais j’oublie d’en prendre la photo, de les jeter sur le papier — et je manque immanquablement le convoi, qui part sans moi, et laisse la page en souffrance. Je joue avec les mots, jeu innocent et sans but, j’oublie la finalité de la chose.

Jusqu’à ce regain d’intérêt, nourri de culpabilité, de désœuvrement, de silence. Mais demeure toujours cet arrière goût de déception, d’avoir laissé échapper l’essentiel, dont il ne restera que bribes appauvries.

Est-ce cela, l’inachevé ?



Dernier ajout : 23 septembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.