Accueil > La pluie et le beau temps > Paris — Nuit du 26 au 27 mai 2008

Paris — Nuit du 26 au 27 mai 2008

mardi 27 mai 2008, par js.bach

La nuit sent bon. Pas aussi bon, certes, et pas aussi agréable qu’après la pluie vespérale qui a embaumé Paris de toutes les fragrances bourgeonnantes des quelques arbres qui traînent encore de part les avenues. Le festival s’est calmé.

La lune est assez basse dans le ciel, vers l’est. Elle est dans son dernier quartier, d’un jaune léger, et traversée de part en part par un long et fin nuage horizontal... Comme un demi coeur percé d’une flèche. Où est le reste ?

Pas un bruit, pas un souffle, c’est une nuit de lundi, où tout, vraiment tout, est endormi.

Aucune étoile qui brille assez, mais de vaporeux nuages aux contours plus appuyés, comme une large tâche d’aquarelle qu’on n’aurait pas réparti du bout du pinceau et qui a séché ainsi, ondulant le papier.

On reste à paresser sur le balcon.