Accueil > Langues oubliées > Jeux deaux

Jeux deaux

jeudi 28 janvier 2010, par js.bach

Pour qui sont ces ascenseurs sociaux qui sifflent sur vos têtes ?

Ascenseurs à dessein assainis pour la scène...

Pour qui, sinon ces dépassionnés soupirants sevelus,

Qui chantent inlassables sucré frèrejacques ?

Au reste, Oreste perdu au pays des serpents

La folie s’insinue sous ses cils et sourcils

L’œil — dans la tombe — enfle, baudruche injectée,

Sol souillé, ciel étoilé, quand est-ce qu’on mange ?

Sis au six, sixième sans ascenseur,

Patience balance silence

Déblocage attendu, ou du moins espéré,

Scrutons en attendant, le blanc des murs,

Les blancs des yeux, le blanc des pages,

Petit pot de crème, vache à lait,

Et la laitière avec...