Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Vous avez dit contemporain ?

24 juillet 2009

Réflexions couchées à la va-vite au cours d’une conférence d’Oscar Strasnoy donné au Festival des Arcs (dans une salle avec vue sur Mont Blanc)...

Aucune idée de ce que je pourrais en faire, mais à garder dans un coin de l’esprit.

La musique d’aujourd’hui se distinguerait des musiques passées justement par sa non-contemporanéité, sa charge de références au passé et de métissage a-historique.

Comment se débarrasser de la culture engrangée, des techniques enseignées ?

Georges Pérec prend une importance de plus en plus grande parmi la jeune génération de compositeurs — on épuise un lieu (de travail), on met en musique ses textes et bien d’autres choses encore. Il a fallu attendre un peu, mais le goût pour les jeux, les contraintes, et toutes les recherches formelles qu’ils impliques, l’épuisement du langage également, prend de plus en plus de place dans l’oeuvre d’un petit nombre de compositeurs, âgés entre 32 et 40 ans (à la louche), dans un certaine mouvance esthétique, mais sa forcément entretenir de relations étroites entre eux.

Cela confirmerait l’importance, dans la structuration personnelle d’un artiste comme dans sa maturité créatrice, des lectures d’adolescent (l’adolescence étant ici à prendre dans son sens le plus large, de 11 ans au début de l’âge adulte).

Copi : un couple mange un policier.

Faudrait peut-être aller moi aussi vers des choses folles comme celle-là — j’aime la littérature de la folie et m’en trouve bien souvent incapable, c’est compliqué. Pour moi, tout naît d’une phrase (c’est faut, mais c’est une bonne excuse). Trouver la bonne folie qui sied à ma langue, celle que je jacte et que je ne veux pas vous montrer.



Dernier ajout : 21 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.