Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Portrait

13 août 2008

Une femme, fusain en main, fait des dizaines de croquis du quatuor en mouvement devant nous. Chaque feuille se couvre d’arabesques en quelques dizaines de secondes, puis glisse sur la pile que le mari tient sur ses genoux. Quand je la remarque, assise derrière moi, la pile doit bien en compter une cinquantaine.

Elle ne regarde jamais la feuille reste concentrée, sans ciller ni cligner les yeux, fixe les musiciens comme si elle voulait les avaler.

Le résultat n’est pas figuratif, loin de là. Suggestif tout au plus.

Ça n’en est pas passionnant pour autant.

Non, la beauté, la force de cette vision est dans la vision elle-même, dans le regard qui embrasse le geste en entier, un geste inépuisable, un geste de marée, ce cou tendu, ces yeux qui pourraient être ceux d’un enfant s’ils ne faisaient peur par moment, ce corps immobile qui pourrait être de bois tant il est tendu vers son sujet. Corps nerveux, vieux, ossu.

Et j’imagine un autre observateur, un peu plus loin, me voyant, moi, écrire sur elle sans la quitter des yeux, elle qui dessine.

Et le quatuor de Brahms, là-dessus.



Dernier ajout : 23 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.