Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

22 septembre 2006

23 mai 2008

De retour dans un bar animé, après un été relativement désertique. L’impression n’est pas désagréable, mais j’ai en bouche l’amertume de l’inachevé, du suspendu. Quelques visages de femmes dansent devant mes yeux, mais aucune qui soit là, dans cette pièce. Il n’y a d’ailleurs dans cette faune bruyante et bigarrée, animée de chimères esthétiques et liquoreuses, rien de bien intéressant. Les filles sont de plus en plus indifférentes à mes yeux. Aucun physique ne me trouble ce soir et je sais maintenant qu’elles sont rares, celles qui me remuent de leurs personnes. J’ai honte de l’avouer, mais mes yeux sont souvent attirés par une poitrine alléchante, un peu dévoilée, ou par les formes de fesses qu’on distingue parfois, au hasard d’un jean taille basse ou d’une simple robe. Mais ce ne sont que des détails et non une personne. Une certaine lassitude me gagne de toutes ces manœuvres pour arriver à ses fins, seulement pour découvrir une médiocrité voilée ou des qualités oubliées, écartées, mises de côté. Culte de l’oubli, de l’à-côté, de l’essentiel bien caché, enfermé quelque part.



Dernier ajout : 17 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.